Georg Baselitz : « Fatalité et violence du geste artistique »

Ce que j’apprécie tant dans la démarche artistique de Georg Baselitz est incontestablement cette fatalité dans le geste artistique, l’impossible retour en arrière : la coupe dans la matière est toujours définitive. C’est une prise de risque qui abolit radicalement l’erreur. En taillant, hachant, tronçonnant, Georg Baselitz mutile le medium, violente le bois, attaque la matière même pour sculpter une oeuvre marquée par les aspérités de l’acte  artistique.  Georg Baselitz expliquera d’ailleurs à ce sujet « qu’une fois que vous avez attaqué le bois, vous ne pouvez plus reculer (…), ce qui est coupé est coupé ».  La brutalité dans le geste se retrouve dans l’objet artistique produit : violenté, entaillé, témoin d’une violence physique, amputé de sa matière originelle, c’est aussi un objet de violence morale, d’érotisme agressif, de sexualité dévoyée. C’est un objet de provocation, exposant sans pudeur la violence du monde contemporain, qui n’est pas sans faire écho aux mutilations physiques et morales qu’a laissé la Seconde Guerre mondiale. L’approche du bois de Baselitz m’apparaît comme particulièrement intéressante, puisque renouvelant l’art sculptural d’après-guerre par une simplification maximale voire radicale. L’artiste provoque, et impose son traitement de la matière : aucune élégance dans son geste, brut, à l’image des matières qu’il choisit. Les instruments qu’il utilise sont des instruments de destruction ou de découpe. Les aplats de peinture qu’il ajoute à ses oeuvres sont dans la même continuité : minimales, primaires (en plus du noir et du blanc).

Georg Baselitz, Elke, 1993

126.5 x 53.5 x 52

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s